Bâtiment

 

 

 

L'enjeu principal du secteur du bâtiment est de réhabiliter le parc immobilier existant. D'autres défis sont à relever : accélérer le déploiement des outils BIM, s'implanter sur des friches plutôt qu'artificialiser de nouveaux territoires, favoriser la mixité des usages, démocratiser le développement de bâtiments à énergie positive, imaginer de nouveaux modes de construction à la fois économiques et durables.

"Comment mettre la Data Science au service d'un bâtiment plus durable ?"

"Construction durable : toute construction ou rénovation qui, tout en assurant la qualité de vie des occupants, maîtrise ses impacts sur l’environnement et assure une performance énergétique optimale, en utilisant autant que possible les énergies renouvelables et les ressources naturelles et locales." Source : FFB (Fédération Française du Bâtiment).

Le domaine du bâtiment se trouve confronté à plusieurs enjeux :

  • Le bâtiment doit accélérer la production de logements avec un objectif de 500 000 nouveaux logements créés par an, dans un contexte de limitation de l'artificialisation des sols et de pénurie des matériaux de construction (sable par exemple).

  • Les promoteurs sont contraints de privilégier la conception à bas prix, à durée de vie limitée, les matériaux moins écologiques et peu performants énergétiquement, aux dépens de bâtiments plus durables et producteurs d'énergie renouvelable.

  • Le secteur doit s'adapter à une réglementation qui se durcit sur les questions environnementales.

  • Le secteur doit également accélérer sa transformation numérique avec :

    • L'exploitation des données au services de nouvelles créations de valeur pour l'environnement et pour l'ensemble des parties prenantes : constructeurs, exploitants, usagers.

    • L'universalisation du BIM ; trop peu d'acteurs y sont encore correctement formés. Le BIM n'est pas forcément utilisé pour les enjeux les plus pertinents et sa complexité rend les procédures et la collaboration très lourdes. Cet usage du BIM doit s'accompagner d'un changement de mode de fonctionnement dans le management de projet : le secteur doit passer à une forme plus agile de conception et de réalisation. Il doit s'inspirer pour cela des solutions existantes dans le secteur du numérique ou de l'automobile.

Ces enjeux entraînent des conséquences environnementales :
  • Avec 44% des émissions de Gaz à Effet de Serre, le Bâtiment est le secteur le plus énergivore et également le plus gros générateur de déchets : terres excavées, friches (bureaux vides, centres commerciaux abandonnés), sols pollués. C'est aussi un très gros consommateur de ressources naturelles.

  • La filière doit intégrer les enjeux économiques et écologiques des constructions sur l'ensemble de leur durée de vie, depuis la conception, jusqu'à l'exploitation et au démantèlement.

  • La production de logements supplémentaires accélère l'artificialisation des sols, à moins de se faire à partir de la rénovation de bâtiments existants - y compris à travers la réhabilitation de bâtiments d'autres nature comme des bureaux.

  • L'usage non optimisé du BIM a des conséquences environnementales en phase de conception ou d'exploitation comme la non traçabilité des matériaux, l'absence de calculs thermiques ou encore le vieillissement de la structure non pris en compte.

  • Le stockage et de la production massive de données BIM non partagées vient également peser sur l'impact écologique du numérique (Green IT).

  • L'absence d'outils de gestion globale du bâtiment en phase d'exploitation (énergie, vieillissement de la structure et des installations...) a des conséquences sur sa consommation, sa dégradation et donc sur son empreinte carbone et ses émissions de GES.

Des solutions existent, comme par exemple 

  • Adopter une démarche d'éco-conception des bâtiments, en intégrant en amont l'ensemble de leur cycle de vie et la valeur ajoutée perçue par les utilisateurs (approche par le Design Thinking).

  • Réinventer les modes de constructions (bois/paille, matériaux durable, bas carbone, pisé (terre comprimée), et adopter des démarches de lobbying auprès des pouvoirs publics pour financiariser leur apport écologique et rendre ainsi les bâtiments écologiques compétitifs d'un point de vue économique.

  • Penser les projets avec une approche éco-systémique pour mixer les usages (co-living, co-working, micro-industries locales).

  • Végétaliser la ville et s'inspirer de la nature dans la conception urbaine pour favoriser une alimentation locale et végétarienne (conception de fermes urbaines), favoriser la biodiversité (bocage urbain), et utiliser au maximum les cycles naturels de l'eau ou de l'air (climatisation naturelle).

  • Utiliser la Data Science pour diagnostiquer en amont la consommation énergétique des bâtiments, piloter en continu leur comportement grâce à des outils de monitoring, flécher les investissements de rénovation en phase d'exploitation et adopter une démarche stratégique d'amélioration continue basée sur la donnée.

  • Faire de chaque bâtiment un acteur de la production et du stockage d'énergie renouvelable.

  • Démocratiser le BIM. Former les acteurs à la fois aux outils et aux modes de collaboration agiles qui vont avec, en s'inspirant des secteurs du numérique et de l'automobile.

"Comment faire du BIM un outil performant de la transition écologique ?"

Nos offres de service

  • Veille réglementaire, inspirationnelle, technologique et concurrentielle
  • Audits et diagnostics énergétiques
  • Accompagnement aux certifications ISO 50001 et RT 2020
  • Contrat de Performance Énergétique (CPE) et Management Global de la Performance (MGP)
  • BIM Management
  • Développement d'outils de data science au service de la maintenance préventive
  • Assistance à maîtrise d'ouvrage et gestion de projet auprès des constructeurs et promoteurs immobiliers sur des projets d'écoquartiers, d'urbanisme transitoire et de revalorisation de sites atypiques
Découvrir tous nos services
Bâtiment_durable

Et si vous deveniez le moteur d'un futur souhaitable ? 

Réserver un appel